NANTES

Nantes, sa préfecture est une ville dynamique, culturelle, universitaire. Riche passé historique avec pour témoin le château des ducs de Bretagne et le quartier médiéval, les maisons des armateurs avec leur histoire pas toujours glorieuse,  passé industriel avec les biscuiteries LU, les chantiers de construction navale entre autres.

La ville est traversée par La Loire bien sur, mais ausi par de nombreuses petites rivières qui viennent s'y jeter: La Sévre Nantaise, l'Erdre mais aussi le Cens, la Chézine, ce qui lui a valu le titre de Petite Venise de l'Ouest.Au début du XXème siècle, pour faciliter la circulation plusieurs bras de la Loire et de l'Erdre ont été comblés. Des navibus assurent la traversée entre Nantes et Rezé et une liaison entre la Jonelière et la gare Sud.

Elu Ville verte en 2013, la ville de Nantes recense 12 grands parcs paysagers : Jardin des Plantes, le Grand Blottereau, La Gaudinière, le Parc de Procé, le parc floral de la Beaujoire, le Jardin Japonais de l'ile de Versailles pour les plus importants.

Je serais bien incapable de décrire toutes les ressources de la ville d'aujourd'hui et ce n'est pas mon but, d'autres l'ont fait beaucoup mieux que je ne le  ferais. Mon objectif est de susciter l'envie d'aller découvrir cette ville et ses trésors, très accessible avec sa gare en pleine ville et ses transports en commun.
Par contre, autrefois découvrir Nantes autrefois avec quelques cartes postales anciennes pour vous montrer la ville avant les grandes transformations urbaines du début du siècle dernier.

Ci-dessous : Nantes vu du pont-transbordeur (collection privée)

Quai de la Fosse - Le pont transbordeur

Conçu en 1896 par l'ingénieur Arnodin, le transbordeur fut inauguré en 1903. La hauteur de son tablier ( 50 m. au dessus des quais) permettait aux grands voiliers de le dépasser sans encombre. Les bombes de 1943-1944 épargnèrent presque totalement cet objectif de choix, mais non la vétusté.Son exploitation cessa le 1er janveir 1955, et bien que fort populaire à Nantes, il fut démoli en 1958. Quelques graveurs ont su à temps éterniser sa silhouette.

Texte et carte: "Le vieux Nantes et ses cartes postales"  Henri de Berranger; Editions de la Cité Brest

L'île Feydeau - Vue panoramique

Formée d'atterrissement, l'île Feydeau fut habitée en partie dès le XV° siècle au moins. Maire c'est à l'initiative d'un maire du XVIII° siècle, Gérard Mellier, qu'elle doit son aménagement et son nom, en hommage à l'intendant de la Bretagne Feydeau de Brou.
Trois voies parallèlees, la rue Kervégan au centre, les rues Duguay-Trouin et Turenne sur les rives nord et sud, furent bordées d'hôtels, coonstruits pour le haut commerce nantais.
Le sol était naturellemnt instable d'où l'inclinaison fréquente des murs. Et le comblement des bras contigus de la Loire (1926-1938), en faisant de l'île Feydeau une île honoraire, n'a pas améliorer la situation autant qu'on pouvait l'espérer.

Texte et carte: "Le vieux Nantes et ses cartes postales"  Henri de Berranger; Editions de la Cité Brest

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site